Quid du blockchain appliqué au e-commerce ?

Quid du blockchain appliqué au e-commerce ?

Sur une marketplace e-commerce, un particulier peut enregistrer un produit pour l’acheter directement auprès du vendeur. Imaginons la situation suivante :

Trois entités : un acheteur, un vendeur et la marketplace – sont sur le réseau Blockchain. Chaque action réalisée par l’acheteur ou le vendeur génère un bloc et une « preuve d’action » sur le marché.

L’acheteur passe d’abord une commande, la marketplace génère un bloc et affiche la « preuve d’action », au travers de laquelle le vendeur reçoit la commande pour expédier le produit.

L’acheteur effectue alors un paiement sur la marketplace, entraînant la création d’un bloc et d’une « preuve d’action ». Le vendeur reçoit le paiement, puis expédie le produit au client, ce qui génère à nouveau un bloc et une « preuve d’action » sur la marketplace. Le client reçoit le produit. C’est ainsi que le cycle est complet dans la Blockchain.

Schéma illustratif :

Chaque action effectuée par l’acheteur ou le vendeur génère un bloc ainsi qu’une « preuve d’action » sur le marché, sur la base desquels l’autre entité agit. Il s’agit d’un lien direct entre l’acheteur et le vendeur, sans qu’aucune autre entité de médiation soit impliquée. Le Bitcoin, étant la monnaie numérique, il fonctionne parfaitement dans ce modèle de Blockchain.

Pour les e-commerçants, ces technologies représentent un véritable changement de paradigme. La perspective d’une économie en ligne au sein de laquelle tous les intermédiaires seraient supprimés, pour des échanges directs entre vendeurs et clients, a de quoi susciter l’intérêt. Le principal atout pour les entreprises spécialisées dans le e-commerce est de pouvoir proposer des transactions se passant d’intermédiaires, et donc de versements de commission à une plateforme quelconque, un organisme bancaire ou à Paypal. Pour les e-commerçants réalisant de nombreuses opérations depuis l’étranger, la suppression des frais de transaction pourrait entraîner une économie de 4 % sur leur chiffre d’affaires. Pour les vendeurs professionnels, c’est aussi un moyen de capter de nouveaux clients, en s’ouvrant au marché en plein développement des possesseurs de bitcoins, et d’internationaliser leurs ventes.


Pas de commentaires

Ecrire un commentaire
Pas de commentaire actuellement! Vous pouvez être le premier à commenter cette article!

Ecrire un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié
Les champs requis sont indiqués*